Secteurs pouvant bénéficier de la vidéosurveillance

Voici un certain nombre d’entre eux pouvant tirer parti de l’utilisation de la vidéosurveillance dans leurs environnements de travail.

Le transport

Le flux quotidien de personnes voyageant avec différents moyens de transport est énorme. Les aéroports ou les gares sont des endroits où la criminalité se généralise et les systèmes d’identification des personnes peuvent être difficiles à appliquer, car le nombre de personnes est très élevé. En ce sens, les systèmes de vidéosurveillance permettent de tirer parti du réseau de caméras existant pour faciliter la recherche d’individus spécifiques parmi la foule. Ce sont généralement des systèmes gérés par la police qui fonctionnent en continu, et effectuent périodiquement plusieurs comparaisons avec une base de données de criminels et de délinquants.

Le gouvernement

Le dispositif de sécurité de l’état est le garant de la protection des citoyens d’un pays. Leur travail implique l’utilisation de tous les mécanismes possibles pour les aider dans leurs activités quotidiennes. Parmi ces mécanismes, la technologie est devenue un outil commun pour les gouvernements. Il est donc courant de trouver des éléments biométriques permettant d’identifier les personnes lors de contrôles aux frontières. La détection de visage est une technique hautement recommandée pour une utilisation dans ce type d’environnement, avec des applications potentielles dans divers domaines.

Les banques

Le secteur bancaire est particulièrement ouvert aux nouvelles technologies capables d’automatiser et d’accélérer les processus d’identification des personnes. Le but est double. D’une part, il est intéressant d’authentifier les clients, non seulement dans le cadre des activités bancaires, mais aussi au moment où ils entrent dans un bureau, que ce soit par liste blanche ou par liste noire. Par contre, il est bon d’avoir accès au profil des visiteurs et de compter le nombre quotidien de clients dans un bureau, afin d’optimiser les ressources et le personnel sur le lieu de travail. En ce sens, la reconnaissance faciale est l’une des techniques les moins invasives et les plus largement acceptées.